12 juillet 2009

retour

Hey me revoilà!!!!

Enfin j'ai eu le courage de revenir sur mon blog et d'y consacrer à nouveau un peu de temps.
Croyez moi c'était très difficile entre mon départ en vacances dans les îles grecques, les heures supp' au travail et le début de mon stage de journalisme à la radio Africa n°1, j'étais un peu overbookée.
Pourtant j'avais des choses à dire et il s'est passé tellement de choses....
Ce qui m'a fait revenir sur mon blog, c'est un fait divers qui me révolte et me rappelle la sinistre affaire des membres de l'association de l'arche de Zoé au Tchad.
Je parle du cas de Florence Cassez, une jeune femme française condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour complicité d'enlèvements.
Son incarcération a provoqué une levée de boucliers dans les grands médias et la diplomatie en France.
Telle Ingrid Bétancourt mais cette fois-ci anonyme, on tente de venir au secours de cette femme "innocente" qui risque de vivre le reste de sa vie dans des conditions inhumaines, au fond d'une cellule pourrie de Mexico. Sans même avoir examiné les éléments de l'enquête, les journalistes ont bien évidement déjà choisi leur camp, cette femme est victime d'une terrible erreur judiciaire.
C'est vrai quoi dans des pays du Sud aussi corrompus que le Mexique et le Tchad, pourquoi tenir compte de la sentence puisque la justice ne vaut absolument rien.
D'autant plus que les lois sont ignorées par les chefs de cartels mexicains ou encore par les chefs rebelles dans le cas du Tchad. Alors doit-on respecter ces lois? Doit-on considérer ces États quasi anarchiques?
Eh bien moi je dis que oui!!!
Cette situation me dégoûte car l'histoire de Florence Cassez qui s'apparente à un mauvais téléfilm de 13h30 sur M6 dévoile vraiment le mépris des pays occidentaux pour ces Etats et cette satanée persistance d'un sentiment de supériorité de la part de certains blancs.
Franchement qui veut croire que Florence Cassez est innocente? je trouve que c'est vraiment se foutre de la gueule du monde!
Est-elle le genre de fille suffisamment naïve pour croire que son compagnon (qui par ailleurs a proclamé l'innocence de sa Bonnie) partait tous les matins au bureau alors qu'en réalité il était spécialiste dans le rapt de personnes qu'il planquait chez lui. Et comble du hasard (de chance ou de malchance?) lors de l'arrestation de ce monsieur, Florence Cassez se trouvait chez lui afin de récupérer ses affaires suite à leur rupture.
Je serais la première à vouloir croire en son innocence mais en l'occurence ce n'est pas le cas, je ne pense que la police mexicaine soit une police fiable et juste mais vu la politique du président Felipe Calderon qui joue à fond la répression et cherche à maximiser la prise de gros poissons pour en faire des exemples (et surtout de garantie qu'il mène à bien une de ses promesses électorales, celle d'éradiquer le trafic de drogue), je ne crois pas que Florence Cassez soit mêlée à cette histoire par hasard!
L'attitude des journalistes qui s'interrogent uniquement sur les failles de l'accusation au lieu de mettre toute la lumière sur ce banal et tragique évènement dans son entier, enlève toute crédibilité à un Etat du sud comme le Mexique et souligne un mépris total et général pour les lois et le caractère souverain des Etats en voie de développement. La propre intervention du président Sarkozy vient illustrer cela. Si les chefs d'Etat occidentaux contestent l'autorité de ces Etats comment pourront-ils vaincrent leurs hors la loi au sein de leur propre territoire?
Mais ce qui me tue le plus c'est l'attitude de ces blancs qui arrivent en terre inconnue et se croient tout permis! comme si une immunité leur était accordée grâce à leur couleur de peau.
Au nom de quoi? de qui? les membres de l'arche de zoé se sont permis d'arracher 103 petits tchadiens de leurs familles, de leur village, de leur pays pour les placer chez des couples en manque d'enfants.
Ce que les gens ne comprennent pas, c'est que ce qui nous paraît insupportable et insurmontable ne l'est pas forcément pour les autres, il faut cessez de voir le monde avec ses propres schèmes, il faut dépasser la vision ethnocentrique.
Il aurait suffit que Eric Breteau et ses acolytes regardent l'excellentissime "Va vis et deviens" pour comprendre ce que je veux dire. Le personnage principal un petit éthiopien chrétien sauvé lors de l'opération Moïse est adopté par une famille israélienne, on y voit ses difficultés d'adaptation car sa mère lui manque, son environnement lui manque et il ne veut pas perdre son identité. Alors on le voit dormir par terre au lieu de se blottir dans la grosse couette du lit deux places de sa nouvelle chambre, on le voit s'enfuir en sortant de l'école pour se rendre dans un petit parc où il retire ses baskets et ses chaussettes pour marcher pieds nus et se remémore son passé quelque part en Ethiopie.
Je ne dis pas qu'il faut laisser ses enfants dans leur misère mais les arracher à leur entourage est criminel et je ne connais pas d'ONG dont le but est de résoudre les problèmes d'un pays en expatriant les enfants. Au contraire elles cherchent avant tout des solutions sur place!
Bref quand quelqu'un décide de se rendre dans un pays, il doit en respecter les lois et si il ne le fait pas il doit en subir les conséquences. Quitte à en payer le prix fort. L'Etat gouverné par une droite décomplexée ne se gêne pas pour prôner sa moindre participation dans l'économie mais pour ingérer dans la vie des gens c'est le plus fort; on n'a plus de droit de fumer, manger, blaguer sr Sarkozy ms en cas de pépins compter sur lui pour vous sauver.
Quelle infantilisation et prétention!.
Ceci dit après ce coup de gueule, j'ai tout de même une pensée pour cette jeune étudiante française emprisonnée en Iran pour avoir envoyer des images lors des manifestations anti-Ahmadinejad, je lui souhaite tout le courage du monde pour surmonter cette épreuve.
En tout cas ce qu'elle a fait valait quelque chose.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire